Il y a en France environ 12 millions de fumeurs réguliers (11.8 millions quotidiens, 14.9 occasionnels selon l'Insee en 2005). Nous ne sommes pas là pour dire c’est bien, ce n’est pas bien. Là n’est pas l’objectif de ce blog.
Ce sur quoi nous voulons insister aujourd’hui, c’est sur le mégot de cigarette.

megot

Combien de gens ne réfléchissent pas une seule seconde avant de jeter leur mégot de cigarette par terre? Il n’y a pas de chiffres, mais on peut dire qu’ils sont très nombreux de nos jours.

Le mégot de cigarette, même si ses conséquences sur l’environnement ne sont pas aussi importantes que les gaz d’échappement des voitures, reste un des grands fléaux de notres société moderne pour la nature.

Outre la pollution visuelle engendrée par ces mégots sur les trottoirs, dans les parcs, à la plage, le mégot de cigarette constitue un réel danger pour l’homme et la nature.

Un mégot met entre 1 et 3 ans pour se désagréger dans la nature. Pendant cette période il représente ainsi un danger important pour :
- les enfant qui s’ils se trouvent au contact de mégots, ou pire, en avalent un, courent de gros risques de santé (somnolence, nausée, malaise…)
- la nature qui devient polluée par les composants chimiques contenu dans ce petit déchet
- et plus particulièrement les animaux qui peuvent succomber après ingestion du détritut. Vous habitez en ville, et vous vous demandez bien quel animal pourrait bien avaler votre mégot ?

IMGP5812

Prenons le cas de Marseille, qui regorgent de personnes peu soucieuses de leur environnement, et où, le jeter de mégot semble être le sport le plus populaire après le football.
Le mégot sur le trottoir peut déjà être récupéré par les nombreux oiseaux que comptent la ville. Mais le risque vient surtout, que le matin suivant, à cause du mistral ou du cantonnier qui aura fait allègrement couler l’eau dans le caniveau, votre mégot se retrouvera dans les égouts, qui pour une grande partie se retrouvent ensuite directement dans la mer. Et voilà comment votre mégot jetés sur un trottoir en plein centre ville, se retrouve quelques temps plus tard dans l’estomac d’un poisson à qui il ne restera, pour le coup, plus beaucoup de temps de vie.

Ça, c'est la possible histoire d'un de vos mégots. Mais penser aux dizaine de milliers d'autres jetés chaque jour.


Alors que faire ?

Rien de plus simple :

  • Jeter son mégot dans la poubelle après l’avoir bien éteint.
  • Si vous ne disposez pas de poubelles à proximité, effritez bien votre mégot et placez le dans votre poche de jean, d’un sac, ou encore mieux dans votre paquet de cigarette.
  • Et puis comme à un moment ou un autre vous en aurez marre de ne pas trouver de poubelles à la plage ou la montagne, vous finirez pas acheter un cendrier de poche ou à récupérer une petite boite qui aura la même fonction.

Est il utile de préciser qu’on jettera bien sur son paquet de cigarette, et le papier alu qui l’entoure dans une poubelle?

On vous fait confiance !

Quelques liens sur ce problème:
http://pageperso.aol.fr/shaktidevi/filtreclope.html
http://www.dominionpaper.ca/francais/2005/04/06/linvasion_.html